Je me souviens, dès mon entrée en primaire on disait de moi que j’avais la tête dans les nuages, que j’étais dans la lune, toujours perdue dans mon imagination. Ces mots étaient dits par mes professeurs comme si c’était quelque chose de mal, et je ne comprenais pas pourquoi. En grandissant j’ai compris que le fait d’être dans mon monde était une force. Dans mon imaginaire je pouvais créer tout un univers et le partager aux gens qui m’entouraient. Étant dyslexique et faisant beaucoup de fautes (merci beaucoup Anne-Lyse pour la correction) on m’a toujours énormément brimée dans mes écrits à cause de mon orthographe. Et même si j’adore écrire, j’en ai développé un complexe et je n’osais plus ni d’écrire ni montrer mes écrits. Tous ces mondes sont donc restés cachés dans un coin de ma tête. 

Comme tout écolier rêveur, je gribouillais dans les marges de mes cahiers. Au fil du temps ces gribouillis ont pris de plus en plus de place sur mes feuilles, le dessin étant devenu un nouveau moyen de montrer ce que je ressentais. A l’époque je ne voulais pas faire de l’illustration mon métier, ayant un manque certain de confiance en moi, je ne me trouvais pas assez douée. Le dessin devait rester un passe-temps. J’ai grandi et rencontré des personnes qui ont cru en moi, en mes dessins, que ce soit dans ma famille ou en dehors. Tant et si bien qu’à la fin de mon lycée, j’ai choisi de partir en école d’art, avec le soutien de mes parents, que je ne remerciai jamais assez pour ça. 

J’ai fini mes études et, après quelques années complexes, je commence doucement à vivre de mon métier d’illustratrice. C’est vraiment formidable, à travers mes dessins je mets des images sur des univers imaginaires. Je dessine de tout, bien que j’ai une préférence pour les univers de fantaisie. Malgré cela quelque chose me manquait. Certes j’illustrais des mondes imaginaires comme je l’avais toujours voulu, mais ce n’était pas les miens. Ceux que j’avais créés il y a des années étaient toujours là, cachés dans un coin de mon esprit. Alors il y a 2 ans, je me suis remise à écrire, poussée par mon compagnon et mes amis. Je travaille actuellement sur le premier roman de, ce que j’espère, une trilogie fantastique. Vous n’en saurez pas plus bande de petits curieux, je garde pour le moment le suspense sur ce projet qui se dévoilera de lui-même en temps et en heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *